Comment un hémangiome infantile est-il identifié sans aucun doute?

Les trois phases du développement d'un hémangiome infantile (croissance, plateau et régression) se déroulent sans complications pour la grande majorité des enfants touchés. Il appartient au spécialiste de décider si un traitement est nécessaire. Pour ce faire, le médecin doit déterminer avec certitude s'il s'agit d'un hémangiome ou d'un autre type de modification de la peau («malformations vasculaires»).

Les trois questions suivantes l'aident lors de ce processus:

  • La modification était-elle présente à la naissance? Si non: évocateur d'un hémangiome
  • La modification grandit-elle avec le temps?* Si oui: évocateur d'un hémangiome
  • La zone est-elle chaude au toucher? Si oui: évocateur d'un hémangiome

*Les photos de la partie du corps touchée réalisées régulièrement, de préférence avec un objet de comparaison (p. ex. une règle), représentent une bonne solution pour documenter la  croissance.

S'il s'agit d'un hémangiome, il déterminera également dans quelle phase de développement il se trouve. Aucun examen supplémentaire n'est nécessaire si les résultats provenant de l'examen et des questions indiquent qu'il s'agit d'un hémangiome non compliqué.

Dans le cas d'hémangiomes étendus à croissance exagérément rapide, un examen par ultrason déterminera sa taille exacte (et surtout la profondeur) et pourra évaluer l'atteinte sur les organes voisins. Des mesures supplémentaires, telles qu'un IRM (imagerie par résonance magnétique), ne sont nécessaires que si les résultats ne sont pas clairs ou en cas de doutes concernant l'implication d'organes vitaux.

Quand un enfant doit-il être traité?

  • Lors de complications engageant le pronostic vital,
  • en cas d'ulcération non maîtrisable,,
  • lorsque des organes sont affectés,
  • en cas de risque de défiguration permanente.